Envie de devenir animateur-trice pour enfants ? Passe le brevet !

Tu as 16 ans ou plus et tu aimes t’occuper d’enfants ? Alors pourquoi ne pas devenir animateur-trice et t’investir dans un domaine amusant et gratifiant ? Où, quand, comment, pourquoi… on te dit tout ! Si tu animes déjà, cet article peut aussi t’être utile !

Chaque année durant les congés scolaires, de nombreuses communes et asbl organisent des stages et des vacances pour enfants. Dans ce cadre, elles sont régulièrement en quête de personnes motivées et, de préférence, détentrices du brevet officiel d’animateur-trice homologué par la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est quoi ? C’est la qualification « number one » dans le secteur de l’animation : elle permet aux organisateurs de s’assurer d’avoir du personnel formé et donc un encadrement de meilleure qualité, mais aussi d’avoir droit à des subsides pour leurs activités…

Bref, les breveté-e-s sont une espèce recherchée qui est, du coup, généralement mieux rémunérée.
Cela dit, beaucoup d’animateurs-trices font aussi du volontariat, dans les mouvements de jeunesse par exemple. À toi de voir mais, dans tous les cas, animer est une expérience enrichissante sur tous les plans, tant personnel que professionnel !

Comment obtenir le brevet d’animateur-trice ?

Tout simplement en suivant une formation d’animateur-trice en centres de vacances auprès d’un organisme habilité (il en existe 30 en Fédération Wallonie-Bruxelles ; la liste est disponible sur http://www.centres-de-vacances.be/?id=62).

Comment s’organise la formation au brevet ?

Selon l’organisme de formation, les manières de faire sont différentes, mais il y a un certain nombre de points communs. Tout d’abord, la formation au brevet se compose toujours de plusieurs modules, organisés chaque année durant les congés scolaires ou en week-ends : tu peux donc la suivre en parallèle de tes études, pas besoin de tout arrêter ! La formation a également la particularité de se dérouler en résidentiel, c’est-à-dire que tu loges sur place avec les autres stagiaires, venus de toute la Fédération Wallonie-Bruxelles (#nouvellesrencontres). Enfin, la formation a une durée de 300h, ce qui correspond en moyenne à 15 jours de « théorie » et 15 jours de stage pratique. Tu as droit à un délai de trois ans maximum pour réaliser l’ensemble la formation, mais il est souvent possible de la terminer plus vite : en deux ans, un an, voire parfois six mois selon l’organisme !

Outre la durée, d’autres éléments peuvent varier d’un organisme à l’autre : le nombre de modules ou de stages pratiques, le prix, les lieux, les conditions d’accès, ou encore la possibilité ou non de choisir ses périodes de formation. N’hésite pas à te renseigner pour trouver la formule qui te convient le mieux !

Qu’apprend-on à la formation au brevet ?

Pour animer des enfants, il faut à la fois des compétences techniques et pédagogiques. Tu vas donc découvrir activement les différents types d’activités, les techniques d’animation,… et t’exercer à mettre tout ça en pratique ! Mais tu vas aussi apprendre à t’adapter aux besoins, aux rythmes et aux goûts des enfants. Différentes thématiques sont en effet abordées pour développer ton savoir-être, tels que : le développement de l’enfant, les tâches et les responsabilités de l’animateur-trice, la gestion de la vie quotidienne et des conflits, la sécurité physique et affective des enfants, etc.

Sans forcément t’en rendre compte de suite, la formation peut aussi te faire grandir et t’être bénéfique dans la vie de tous les jours. Elle peut par exemple t’aider à libérer ta créativité, à oser t’exprimer, à développer ton esprit d’initiative, à savoir travailler seul-e ou en équipe, à prendre confiance en toi, etc.

Enfin, si tu animes déjà mais que tu n’as pas de brevet, la formation te sera utile pour mieux comprendre ce que tu as appris « sur le tas » et faire le plein de nouvelles idées !

Une formation pour apprendre autrement !

Participer à la formation au brevet est aussi l’occasion d’expérimenter d’autres façons d’apprendre que celles généralement employées à l’école. Les organismes habilités ont en effet comme mission de sensibiliser les stagiaires aux méthodes dites d’éducation permanente. Concrètement, il s’agit de te rendre au maximum acteur de ta formation. Comment ? En t’incitant à donner ton avis et à (te) poser des questions, en utilisant le jeu pour aborder la théorie, en t’exerçant à créer et à animer des activités, en t’apprenant à t’autoévaluer, etc.

Si tu suis déjà des études en agent-e d’éducation ou en techniques d’animation, tu connaitras déjà une partie des contenus mais la formation te permettra de t’ouvrir à une autre approche du métier et de parfaire tes connaissances… avec un brevet à la clé !

Quels sont les débouchés du brevet ?

Comme dit plus haut, le brevet est la qualification « number one » pour travailler dans les centres de vacances pour enfants organisés durant les congés scolaires (plaines, séjours et camps) : tu seras donc prioritaire, voire même recherché-e !

Par ailleurs, si tu souhaites faire un métier en lien avec l’enfance, la formation au brevet est un bon moyen de te tester et de voir si ça te plaît avant de te lancer dans un bachelier…

Enfin, que ce soit dans le secteur social, culturel, enseignant, jeunesse, aide à la jeunesse, et même de manière générale, le brevet te permet également de booster ton CV et peut t’aider à décrocher plus facilement un emploi !

En conclusion, il y au moins 5 bonnes raisons de te lancer dans la formation au brevet : obtenir un brevet qualifiant et recherché ; faire un job amusant et gratifiant ; apprendre autrement qu’à l’école ; booster ton CV ; rencontrer d’autres jeunes. Alors, prêt-e à vivre cette aventure ?

Manon DUBOIS,

Loading...