25Mar 2020



Le COVID-19 impacte aussi le secteur jeunesse

COMMUNIQUE DE PRESSE. A la veille des vacances de Pâques, la Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes ASBL s’inquiète. Le COVID-19 impacte aussi le secteur Jeunesse !

Respectant les mesures des autorités politiques et sanitaires, les organisations de jeunesse,les mouvements de jeunesse, les centres et maisons de jeunes et les centres d’hébergement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont cessé toutes activités « C.R.A.C.S » avec les jeunes. Les 39 membres de la COJ, Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes s’inquiètent.Le COVID-19 impacte malheureusement aussi le secteur jeunesse.

Afin d’appliquer les mesures nécessaires du confinement, le secteur jeunesse a dû annuler/​reporter toutes ses activités : accueil, hébergement, formation et animation à destination des jeunes. Et ce, jusqu’à nouvel ordre. ​

La COJ s’inquiète.

ATD Quart Monde, Solidarcité, CEMEA​-SJ , le SIEP, Infor Jeunes, C-Paje, la Fédération des Maison de Jeunes, Mentor Escale, CREE , Les Auberge​s de Jeunesse … à Bruxelles et en Wallonie, tous travaillent avec des jeunes parfois dits « vulnérables », visant par-là l’égalité, l’équité, l’épanouissement, la solidarité, l’autonomie, l’émancipation​, le mieux vivre ensemble,…

Aujourd’hui, que se passe-t-il pour : des jeunes soutenu.e.s par ATD Quart Monde Jeunesse ​, par l’Asbl CREE qui accueille les sourd.e.s et malentendant.e.s, par la FFEDD qui chapeaute l’extra-scolaire, par les Compagnons Bâtisseurs ​qui s’occupe de volontariat des jeunes, par Mentor Escale qui aide les MENA, les Mineurs Étrangers Non Accompagnés ? ​…

Que se passe-t-il pour ces jeunes en cette période de vacances scolaires inscrits à « Echec à l’échec» ​proposé par Les Jeunesses Scientifiques pour se préparer aux examens de juin ? Que devient le voyage en Italie, Angleterre, Allemagne du groupe de jeunes encadré par l’Asbl CJB l’autre voyage ? Que vont faire les Auberges de Jeunesse en FWB , des lieux réservés par des jeunes venant du monde entier ?

Quel sera l’impact de l’annulation des Salons du SIEP​, des entretiens dans les différentes antennes Infor Jeunes… et tou​tes les autres ​: la Fédération des Jeunes Agriculteurs, EGD, Loupiote, Les Scouts Pluralistes, ​Solidarcité, une Asbl qui propose aux jeunes (souvent en difficultés) de s’engager dans une année citoyenne de volontariat/bénévolat dans la Cité … Autant de structures associatives essentielles, souvent invisibles aux yeux du grand public, qui offrent un soutien énorme aux jeunes, à leurs projets, à leur émancipation et à leur autonomie. Car une des missions du secteur Jeunesse est de former des « C.R.A.C.S », des Citoyens, Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires. La COJ s’inquiète à raison.

Et après?

Aujourd’hui, le secteur jeunesse, comme d’autres secteurs, subit cette crise alors qu’il est en pleine procédure de renouvellement d’agrément . Demain, quel sera l’avenir des organisations de jeunesse ? Comment les pouvoirs politiques gèreront , avec nous, la crise pour éviter la casse ?
​Le gouvernement de la FWB a pris la décision de créer un Fonds d’urgence pour ses secteurs impactés ​ par la crise du COVID 19. Même si nous ne connaissons pas la manière dont les moyens seront répartis, nous apprécions cette décision.
​La Ministre de la Jeunesse, Valérie Glatigny, s’est voulue rassurante lors de sa rencontre avec le secteur ​ »jeunesse ». Elle a d’ailleurs proposé que le secteur fournisse une estimation de ce que chacun va perdre faute d’avoir pu mener jusqu’au bout ses projets ​. Il semblerait que le secteur de l’hébergement dans l’associatif perde le plus de plumes.

Quelles seront les conséquences de l’après Covid-19 pour les organisations de jeunesse et centres de jeunes, un secteur dans une précarité de subventions et d’emplois ? Et quelles seront les conséquences pour les jeunes qui fréquentent et attendent un soutien des associations ?

Par ailleurs, la COJ regrette que le secteur jeunesse, qui a annulé ses activités pour et par les jeunes , voit que ceux-ci sont encore une fois stigmatisé.e.s dans un grand tout « jeunes = irresponsables ». Ce qui a poussé le réseau Infor-Jeunes , membre de la COJ , à mener une sensibilisation contre ce cliché dans les réseaux sociaux …

Contact presse : info@coj.be

Loading...